RSS
RSS


H/Y/Y - [NC - 18 ans] Hybrides/Humains - Maîtres/Esclaves
 

Partagez | 
 

 Morgana Fellys [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Humains Neutres
Messages : 12
MessageSujet: Morgana Fellys [Terminé]   Mer 30 Aoû - 17:52



YOU !

Nom & Prénom(s)
Fellys Morgana

Âge
24 ans

Sexe


Orientation Sexuelle
Bisexuelle

Groupe
Humains neutres

Race
Humaine

Métier
Indéterminé

Situation Financière
Aucune

Signe(s) distinctif(s)
Allure et gestes élégants et assurés, plus que cela ne devrait l'être pour une esclave.

Code Règlement
Validé par PNJ ♥






What's wrong with you ?! Mentality



"Pour sûr, Morgana est une esclave de premier choix ! Douce, servile, loyale... et très compétente dans de nombreux domaines !  Et pourtant elle n'est pas aussi fragile qu'elle en a l'air, croyez-moi, celle-là elle peut supporter toute sortes de traitement ! Je sais que ses antécédents peuvent vous faire flipper, mais j'vous assure, une esclave de luxe à ce prix là, vous verrez ça qu'une fois !"

C'est ainsi que le marchand qui tente de la vendre décrit Morgana Fellys, et c'est ainsi que la plupart des gens qui ont croisé son chemin la voient. Attentionnée, à l'écoute, bienveillante, altruiste... tant de qualités qui font d'elle une personne si merveilleuse. Mais tout cela n'est que duplicité. Voilà des années maintenant qu'elle travaille cette image.

Si toute cette bonté n'est que façade, alors qui est vraiment Morgana ?

Elle même aurait bien du mal à répondre à cette question, tant la toile de ses mensonges est tortueuse. Ce dont nous pouvons être sûrs en revanche, c'est qu'elle sait faire preuve d'une fourberie sans nom. Le mensonge sort de sa bouche bien plus souvent que la vérité. Tromperie, illusion, mensonge, apparence... tout ce qu'elle laisse paraître est froidement calculé dans le seul but de servir ses intérêts.

Mais à quoi bon recourir à tout ces artifices ?

Si Morgana était capable de compassion à une époque, la dure réalité lui a appris à ne se soucier que d'elle même, de ses seuls besoins. Chacun de ses actes, chacune de ses pensées servent ses objectifs.

Quel est donc son but ?

Sa propre survie prime sur tout le reste. Elle fera tout ce qu'elle jugera nécessaire pour assurer sa sécurité.

Après la sécurité vient la stabilité, une situation précaire ne pouvant que compromettre sa survie sur le long terme.

Après la stabilité vient le contrôle. Elle a depuis longtemps accepté l'idée qu'elle ne sera jamais rien d'autre qu'une esclave. Cela ne signifie pas pour autant qu'elle ne peut avoir aucune influence sur le monde qui l'entoure. A ses yeux rien ne vaut l'extase que procure le contrôle. Tirer les ficelles, manipuler les gens sans même qu'ils ne le réalisent, maîtriser la situation. Tout cela ne peut que garantir sa survie à long terme.

Après le contrôle vient le confort. Quand elle peut se le permettre, elle aime se laisser aller aux différents plaisirs de la vie. Oublier de temps à autre sa lutte perpétuelle est un luxe dont elle sait se passer, mais qu'elle sait également savourer.

Mais alors, c'est un monstre sans cœur ?

Elle n'estime pas être une mauvaise personne, préférant se définir comme opportuniste. Elle part du principe que tous peuvent être aussi fourbes qu'elle ne l'est, aussi ne fait-elle réellement confiance qu'à elle-même. Pour définir cette attitude, elle préfère se dire prudente que paranoïaque. Malgré sa méfiance naturelle, elle ne ressent aucune haine envers quiconque, mais plutôt de l'indifférence. Elle n'aime pas non plus se dire égoïste. Certes elle s'aime plus que tout autre chose, mais elle se souciera de toute personne pouvant servir ses intérêts !

Et puis, elle n'est pas complètement dénuée de sentiments, il arrive que le trou de solitude dans lequel est s'est enterrée lui pèse parfois. Il peut aussi arrivée que, embourbée dans ses mensonges, elle perde de vue ce qui est vrai et ce qui ne l'est pas. Ne vous emballez pas cependant, ces faits restent exceptionnels.

Elle est donc prête à tout pour servir sa cause ?

Dignité, honneur, principes, tout cela n'est que concepts abstraits pour elle, pouvant éventuellement servir de façade. Ceux qui se confortent dans des valeurs morales, qui s'acharnent à rester honnête, ne sont rien de plus que des morts en sursis.

Finalement, comment la résumer ?

Si l'on devait la décrire en quelques phrases, Morgana Fellys serait une personne à l'intelligence retorse et à l'esprit froid et pragmatique. Rares sont les personnes qui ont l'occasion de la voir sous son vrai jour, et même alors il reste difficile de comprendre son esprit tortueux. Sa survie prévalant sur tout, elle n'aura de cesse de vouloir vous évincer si elle vous voit comme une menace. A contrario, si votre personne ou vos intérêts représentent un élément clé de sa survie, vous trouverez en elle une allié inestimable, ne laissant aucun obstacle entraver sa route. Attention cependant, car pour basculer de l'un à l'autre, parfois il en faut peu.

Ashes to ashes, dust to dust... Physical



Avec les années, l'obsessionnel perfectionnisme de la jeune Fellys a déteint sur son physique. Son physique gâté par la nature est sublimé par le soin qu'elle prend dans le traitement de son enveloppe charnelle.

Du haut de ses 1m75, elle est plutôt grande pour une femme humaine. Sa silhouette fine et élancée laissent à penser qu'elle est frêle et de constitution fragile. Pourtant il n'en est rien : elle travaille du mieux qu'elle peut sa condition physique. Derrière ses membres fins se cache une musculature ferme lui permettant de faire preuve d'une vigueur et d'une endurance inattendues.

Morgana s'enorgueillit de ses formes avantageuses, de ses longues jambe à la fine courbure de ses hanches, en passant par sa poitrine ferme et honorablement développée. Il est difficile de discerner une quelconque imperfection sur sa peau lisse. Et pour cause, même si elle vient subir une quelconque blessure, elle fera tout son possible pour en dissimuler toutes les traces au regard des gens.

Son visage fin est à l'image du reste de son corps, particulièrement soigné. Si vous vous perdez dans ses yeux gris, vous aurez sûrement l'impression d'y percevoir une étincelle de chaleur et de sincérité, ses réelles intentions n'y transparaissant que rarement. Si elle en a la possibilité, et si elle estime avoir besoin de faire forte impression, elle mettra en valeur ses lèvres fines grâce à du rouge à lèvre et ses yeux grâce à un eye-liner foncé. Sa  longue chevelure châtain voluptueuse, généralement laissée libre, tombe sur ses épaules, une frange cachant son front.

Morgana aime adapter sa façon de se vêtir en fonction de la situation. Dans la vie de tous les jours elle préférera des habits plutôt simples, tels que des jeans serrés et des débardeurs. Si elle doit se confronter à des personnes qu'elle souhaite impressionner, elle privilégiera des robes élégantes, généralement noires. Bien sûr, étant une esclave, elle dépend de son maître en ce qui concerne les vêtements, et devra faire avec ce que ce dernier consentira à lui fournir.

Lorsque l'on observe Morgana, elle peut afficher deux visages. Le premier étant son masque quotidien, celui qu'elle affichera le plus souvent : avenant et doux. En la contemplant, il semble évident qu'elle est une personne à la bonté exemplaire, le genre à qui l'ont peut se fier sans craintes. Son second visage, le vrai, est bien plus froid, pour ne pas dire glacial, parfois cynique, parfois cruellement inexpressif, un regard particulièrement observateur pourra peut-être y discerner une certaine mélancolie.
Tell me a funny story.

Pardon ? Mon histoire ? Vous voulez vraiment la connaître ? Alors je vous la raconterais avec plaisir !

J'ai grandi dans un petit village tranquille, quand un jour des bandits ont attaqué et on réduit le village en cendre, tuant mes parents au passage, depuis ce jour, j'ai juré de me venger...

Que dites-vous ? Ma vraie histoire ? Oh, mais... elle est terriblement ennuyeuse vous savez ? Je ne suis pas sûre qu'elle vous intéresse. Vous voulez quand même savoir ? Bon, très bien, puisque vous insistez...

Vous n'êtes pas sans savoir que bon nombre d'esclaves sont des humains venus de la Terre. Généralement les humains qui vivent depuis plusieurs générations en Shandalar finissent tôt ou tard par devenir  des humains libres, ou leur lignée finit par s'éteindre -on a guère le cœur à faire des enfants quand on est un esclave. Mais ce n'est pas mon cas, je n'ai jamais vu le monde originel. Ma mère descend des premiers humains à être arrivés sur Shandalar, une longue lignée d'hommes libres, mais elle avait gâché la chance qu'elle avait en soutenant des actions illégales pour l'abolition de l'esclavage. Au final, c'est elle qui se retrouva enchaînée. Quant à mon père, maudit soit son nom, lui venait bien de la Terre.

Ils étaient tous deux esclaves pour le même maître, et s'étaient entichés l'un de l'autre. Ils étaient jeunes, très jeunes, et stupides aussi. Quand elle tomba enceinte, leur maître eut la "bonté" de les laisser garder l'enfant, qu'il prendrait comme l'un de ses esclaves également. Ils me nommèrent Morgana en hommage à la fée Morgane, personnage tiré d'une légende terrienne, je ne sais pas trop pourquoi ils ont fait ça, mais à dire vrai, peu me chaut. L'année d'après, ils faisaient un autre enfant, mon insupportable petite sœur, Aria. Je passais ainsi mes cinq premières années de vie en tant qu'esclave, après quoi mon père fut affranchi par notre maître. Ce lâche ne resta pas à nos côtés, il parti sans un regard embrasser sa nouvelle liberté. Je ne sais pas où il est aujourd'hui, peut-être est-il mort ? Peut-être a-t-il fait fortune ? Pour ce que ça me fait...  A l'époque néanmoins, j'avais plutôt mal vécu cette situation. De dépit, j'étais devenue une enfant turbulente et rebelle, au point de m'attirer les foudres du maître.

Le temps continuait à passer, et l'année de mes onze ans, ce fut au tour de ma mère d'être libérée. Jamais je ne compris pourquoi le maître avait décidée de la laisser partir elle, mais pas nous. A l'époque, j'aimais ma mère, et quand cette garce s'en alla à son tour, mon petit cœur d'enfant fut brisé. Toute cette comédie le jour de son départ, j'en ai des nausées rien qu'en y repensant... alors que ses deux filles la suppliaient en larme de ne pas les abandonner, elle s'était contenté de promettre que l'on se retrouverait une fois que nous serions libres. Sauf que le jour de la libération ne vint jamais.

A cette époque, j'étais folle de peine et de colère, mais surtout très stupide, et un jour je fis un geste qui scella mon destin. Ce jour là, j'étais dans la cuisine, avec ma sœur et le maître. Je jugeais ce dernier responsable de ce qui nous était arrivé. Alors, quand je me suis retrouvée à ses côtés, le voyant sans méfiance à côté de tous ces ustensiles pointus, j'ai...dérapé. Encore maintenant je me demande ce qui m'a pris lorsque j'ai planté ce couteau dans sa chair. Je ne suis pas du genre à avoir des regrets... mais si je devais un jour être prise de remords pour quelque chose, ce serait sans doute pour cet acte. C'est vrai quoi, quitte à essayer de le tuer, j'aurais pu faire ça avec un peu plus de subtilité au lieu de foncer tête baissée tel un taureau ! Heureusement pour moi cela dit, la blessure que je lui avais infligé n'était pas mortelle, loin de là. La suite est un peu floue, je me souviens vaguement que le maître avait voulu me frapper, mais Aria s'était interposée -je ne comprendrais jamais pourquoi d'ailleurs, nous étions sœurs certes, mais à sa place jamais je n'aurais agis de la sorte.

Après cela, le maître se débarrassa de nous, nous offrant à un marché aux esclaves. Nous fûmes alors séparées Aria et moi, chacune achetées par un maître différent. Les quatre années qui suivirent, j'étais achetées, puis rendue, puis de nouveau achetée, et ainsi de suite. J'ai eu cinq maîtres différents pendant cette période, tous finirent par me ramener auprès du vendeur, exaspérés par mon comportement dissident. Il faut dire que j'étais absolument exécrable envers eux, et rien de ce qu'ils pouvaient faire, des punitions sévères à l'indulgence la plus totale, ne me faisait changer.

Puis, alors que j'avais 15 ans, un hybride différent des autres me prit sous son aile -au sens figuré du terme j'entends ! C'était  un homme âgé qui disait m'avoir acheté en voyant mon "pauvre petit air perdu" qui lui évoquait ses propres errances de jeunesse. Malgré mon comportement exécrable durant les premières années, il continua de me garder auprès de lui. Peu à peu, j'avais fini par apprendre à l'apprécier, et avec le temps je devins moins désagréable. A l'époque je ne savais pas quel genre de profession il exerçait, mais je savais que ça avait un lien avec de nombreuses choses pas très légales. Quoiqu'il en soit, il me fit acquérir des compétences des plus utiles. J'appris de nombreuses façons de m'exprimer, pour que jamais je ne sois à court de mots, quel que soit l'interlocuteur, à cacher mes émotions et réelles intentions derrière un masque qu'il m'enjoignait à porter en permanence pour paraître telle que les gens avaient besoin de me voir. Il m'appris à mentir, à manipuler, à me méfier de quiconque n'était pas moi, à anticiper chaque situation, chaque problème potentiel... la liste est encore longue, mais pour résumer, il m'appris à obtenir le contrôle sur les gens. J'aimais toutes ces choses qu'il m'apprenait, parce que j'étais douée, terriblement douée.  Grâce à lui je découvrais ma voie, ma vocation, et c'était un sentiment des plus grisants.

Bien sûr il n'avait pas fait ça par charité, il avait des plans pour moi. A mes 20 ans il commença à mettre à profit mes capacités. Il me laissait toujours dans le flou sur ses activités, je n'avais pu que déduire qu'il était un genre de baron du crime, ou quelque chose comme ça. Il m'envoyait charmer, manipuler, corrompre ou encore faire chanter des personnes influentes, des criminels, des représentants de l'ordre et tout être qu'il jugera bon d'utiliser. Mon statut d'esclave les poussaient à me sous-estimer, ils ne concevaient pas qu'un captif puisse se vouer avec autant d'ardeur à de telles activités, et cela simplifiait largement les choses. Il faut dire que j'en avais presque oublié ma condition d'esclave, tant j'aimais ce que je faisais. D'autant plus que le vieux me traitait bien, du moment que j'effectuais efficacement les tâches qu'il m'assignait, je pouvais faire ce que je voulais, aller où je voulais... il me donnait même de l'argent dont je pouvais disposer à loisir. Malheureusement, la réalité revient toujours nous frapper en plein visage.

Mon mentor avait de nombreux ennemis, mais il était si habile qu'aucun n'aurait pu le prendre de court. La seule chose qui pouvait avoir raison de lui, c'était le destin. Et le destin a parfois un sens de l'humour impitoyable. Un jour alors que nous étions seuls dans notre grande demeure, il fit une mauvaise chute dans les escaliers et se brisa la nuque, mourant sur le coup. Pathétique, je sais. Ainsi prirent ridiculement fin huit années de bonheur. L'affaire fut considérée comme un accident, mais de nombreuses suspicions pesèrent sur moi, au vu de mon passif avec mes anciens maîtres et de cette mort saugrenue, il était plus que logique de supposer que c'était plus qu'un malencontreux accident. Mais bénie soit la présomption d'innocence, l'inexistence de preuve me sauva la mise.

C'est donc à l'âge de 23 ans que je retournais dans un lieu que je pensais ne plus jamais avoir à fréquenter : le marché aux esclaves. Le vieux aurait tout de même pu m'accorder la liberté dans son testament ! Je vous vois venir je sais ce que vous allez dire : "gnagnagna ce genre de pensées ne sert à rien". Certes, mais au moins elles défoulent, surtout quand on sait qu'on passera sans doute le reste de ses jours enchaîné. Sur mon dossier est écrit noir sur blanc que j'ai gravement blessé mon premier maître, que tous ceux qui ont suivi m'ont renvoyé au bout de quelques mois et qu'il se pourrait que j'ai tué mon dernier propriétaire, le seul qui aurait supporté de me garder sur une longue durée. Le marchand qui s'occupait de moi était obligé de préciser tout cela aux acheteurs potentiels, ce qui, évidemment, les faisait fuir comme la peste malgré mon prix des plus abordables. Il semblerait que je sois bien partie pour rester un moment sans propriétaire. Cerise sur le gâteau, celui ou celle qui décidera de m'acheter sera sans nul doute un fou ou un idiot.


Voilà, c'est tout ce qu'il y a à raconter pour le moment. Je préférais mon histoire de vengeance et de bandits personnellement... je pourrais toujours vous la raconter une autre fois ?
Code par Nyan-cat sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hybrides Neutres
Messages : 20
Localisation : Chez moi
MessageSujet: Re: Morgana Fellys [Terminé]   Mer 30 Aoû - 17:57

Bienvenue à toi, courage pour ta fiche o/*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Humains Neutres
Messages : 11
Localisation : Marché des esclaves
MessageSujet: Re: Morgana Fellys [Terminé]   Mer 30 Aoû - 18:09

Bienvenue ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Humains Neutres
Messages : 12
MessageSujet: Re: Morgana Fellys [Terminé]   Mer 30 Aoû - 18:34

Merci ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hybrides Mauvais
Messages : 49
Localisation : Partout et nulle part à la fois
MessageSujet: Re: Morgana Fellys [Terminé]   Mer 30 Aoû - 18:45

Bienvenue -fin sourire-

_____________________________________

From dust to steel.
The same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 58
MessageSujet: Re: Morgana Fellys [Terminé]   Mer 30 Aoû - 18:52

Ravis de te compter parmi nous miss ~ Courage pour ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesterresdeshandalar.forumactif.com
avatar
Humains Neutres
Messages : 12
MessageSujet: Re: Morgana Fellys [Terminé]   Ven 1 Sep - 0:36

Hep ! J'en ai fini avec ma fiche ! J'espère qu'il n'y a pas de coquilles ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 58
MessageSujet: Re: Morgana Fellys [Terminé]   Ven 1 Sep - 0:47



PNJ APPROVED !



Félicitation !



En voilà une fille qui cache bien son jeu °^° Allez miss, va donc embêter nos chers hybrides Very Happy Tu es validé ♥️


Tu peux à présent :

* Recenser ton avatar [Obligatoire] - Ici
* Recenser ton animal si tu es un hybride [Obligatoire] - Ici
* Faire une demande de Maître ou d'Esclaves - Ici
* Faire une demande de Logement - Ici
* Faire une demande de Rp's - Ici
* Créer ta fiche de lien/suivit de Rp - Ici


Je te souhaite bon jeu parmi nous ! ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesterresdeshandalar.forumactif.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Morgana Fellys [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Morgana Fellys [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Shandalar :: Au commencement :: Gestion des personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: