RSS
RSS


H/Y/Y - [NC - 18 ans] Hybrides/Humains - Maîtres/Esclaves
 

Partagez | 
 

 Samantha J. Collins [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Humains Neutres
Messages : 11
Localisation : Marché des esclaves
MessageSujet: Samantha J. Collins [Terminée]   Lun 28 Aoû - 23:20



YOU !

Nom et prénom(s)
Samantha Jonh Collins

Âge
21 ans

Sexe
Féminin

Orientation Sexuelle
Hétérosexuelle

Groupe
Humaine neutre

Race
Humaine

Métier
N/A

Situation Financière
Aucune

Signe(s) distinctif(s)
Taches de  rousseurs

Code Règlement
Validé par PNJ ♥






What's wrong with you ?! Mentality



Samantha est une jeune femme difficile d’approche, accordant difficilement sa confiance aux autres. Peu social, elle préfère largement la solitude que la compagnie des gens. Elle ne désire pas dépendre de qui ce soit, adore son indépendance plus que tout. Ne désirant rien de voir à personne en règle générale, elle préfère se débrouillé seule, usant de sa polyvalence développer lorsqu’elle était enfant. Si dette il y a, elle s’empressera à la rembourser sans attendre. Elle n’a qu’une seule parole et ne la trahit jamais. Déterminée à survivre, elle fera tout en son pouvoir pour sans sortir et vivre une vie qu’il lui plait. Sa nature travaillante fait en sorte qu’elle n’a pas peur de mettre la main à l’ouvrage. Une tâche à faire ? Elle la fait bien.

Franche, sans malice, un peu directe sur les bords, elle ne se gêne pas pour dire les choses telles qu’elles sont, sans filtre. Incapable de mentir, manquant parfois de tact sans réellement s’en rendre compte, elle blesse parfois les gens qui l’entourent. Jamais par méchanceté. En fait, elle a un bon fond et considère que l’honnêteté est l’une des plus solides bases d’une relation, qu’elle soit amicale ou autre, durable. Elle espère trop souvent avoir cette même franchise en retour. Il lui est pénible, même difficile de décelé les mensonges, elle n’en reste pas naïve pour autant. Ne suivant personne tête baissé, elle pèse toujours le pour et le contre avant d’agir. C’est une jeune femme réfléchit, posée, terre à terre.

Si en groupe elle se trouve à s’effacer, se mettant le moins en avant possible, elle se trouve tout de même à avoir un fort caractère. Elle a ses propres idées, sa propre vision du monde et n’en déroge que très peu. Très peu influençable, il faut débattre longuement avec elle. Elle reste toutefois à l’écoute des autres, comprenant que personne ne raisonne de la même manière. Samantha à un réel problème avec l’injustice, possédant un code de valeur qui lui est propre. Si opprimer il y a, elle le défendra, ayant toujours voulu avoir quelqu’un pour elle étant petite. Elle se trouve à être une excellente amie, une fois qu’on a appris à bien la connaître.

Ignorant ce qu’est d’être une esclave, elle ne peut connaitre sa réelle réaction. Elle ignore si sa volonté d’être libre prendra le dessus ou si son instinct de survie primera avant tout. Une chose est certaine, elle détestera surement, profondément l’expérience. Heureusement pour elle, elle sait observer.


Ashes to ashes, dust to dust... Physical



Un visage fin, un peu enfantin malgré sa majorité. Fragile, peut-être aux premiers abords, son regard est intelligent, presque trop expressif pour son propre bien.  D’un vert émeraude intense, il est encadré par une longue crinière d’ébène, contraste intense entre leur couleur et la blancheur de sa peau. Une peau qui semble être sans défaut, douce, parsemée de petites tâches de rousseurs au niveau de son nez et le haut de ses pommettes. Son nez est fin, légèrement retroussé, suivit d’une bouche, pulpeuse, prenant sensiblement la forme d’un cœur. Souriant toujours la bouche fermée, elle déteste sa dentition, ses incisives un peu plus longues, pointues que les gens ordinaires de son monde.  

Son corps est frêle, laissant percevoir certains de ses os, telles les omoplates et les clavicules. Mesurant approximativement un mètre soixante, elle n’est certes pas la plus grande de toutes les jeunes femmes. Son ventre est plat sans être musclé, le sport étant loin d’être son activité favorite. Fallait croire que la génétique était de son côté. Elle possède une poitrine d’une taille respectable, ferme et galbée. Ses courbes sont sinueuses, invitantes. Des jambes d’une longueur infinie, lui confèrent une démarche très féminine, voir gracieuse. Bien qu’elle préfère porter des habits confortables, un peu sobres, elle porte désormais ce qu’on lui dit de porter. Que cela lui plaise ou non, le choix ne lui appartient plus.
Tell me a funny story.


Qui aurait pensé qu’une autre dimension, un autre monde, puisse exister juste en parallèle de la terre. Elle n’avait pas assez d’imagination pour y croire. Elle vivait sa vie, essayant de survivre comme bien des gens. Mère dépressive, au bord de l’alcoolisme, un père absent à l’identité probablement inconnu et une grande sœur au caractère acerbe, détestable, en guise de famille, fallait le dire, c’était loin d’être l’idéal. Elle s’était donc débrouillée seule. L’école, elle l’avait lâché tôt. Trop de problème disaient les professeurs. Devoirs non fait, non-participation, notes franchement décevantes. Après tout, personne ne s’en souciait, alors à quoi bon faire des efforts. En grattant la surface, ils auraient tous découvert son intelligence cachée sous d’innombrables barrières, sa capacité d’adaptation.

Elle se trouva un petit boulot, serveuse dans un restaurant miteux au meurs un peu déranger. Si toutes les sphères de sa vie semblaient vouloir s’effondrées en petites miettes, la génétique était la seule qui semblait solide. Des pourboires, elle en faisait, beaucoup même. Des copines, franchement moins. Elle était loin d’être à l’aise avec ses congénères. L’hypocrisie, la jalousie, c’était un univers qu’elle ne maitrisait pas, loin de là. Les hommes, ça s’étaient beaucoup plus facile. Un beau sourire, un rire mignon lors d’une bonne, ou mauvaise, plaisanterie, une caresse douce, bien placé. Le tour était joué, l’argent empoché.

Dès qu’elle en eut l’occasion, elle se trouva un logement. Son repaire. Elle y était si bien. Seule, complètement seule. Elle s’y épanouit, apprenant pour la première fois à se découvrir. À seize, disons qu’il était temps. Elle se cultiva, appris à observer, à comprendre le monde qui l’entourait. Livres, documentaires, internet, les réseaux sociaux. Un mode de possible s’ouvrait à elle. Bien qu’elle préférait la solitude, sa socialisation finie par se faire doucement. Elle apprit à connaitre ses collègues, à sortir de temps à autres dans les bars. Elle se sentait bien. Elle resta néanmoins sage. Se refusant à plusieurs hommes plus âgés et garçon de son âge. Sa sœur avait mal tourné, sa mère encore plus. Elle ne voulait de cette vie-là. Elle voulait voir le monde.

Béatrice, sa collègue à la chevelure flamboyante, une des rares femmes qu’elle arrivait à supporter, arriva dans sa vie comme un boulet de canon. Spontanée, vivante, joviale, un vrai rayon de soleil, elles se complétaient tant elles étaient différentes. Elles aménagèrent dans le même appartement, devenant alors colocataires. Ensemble, durant trois longues années, elles économisèrent dans le seul but de partir faire le tour du monde, entre elles. Un sac chacune, presque rien à emporter, aucune attache, rien ne les retenait. Son amie, apporta un baume à sa vie, comprenant enfin ce que signifiait tenir à quelqu’un. Cette femme était l’incarnation de la gentillesse, venant toujours en aide à ceux qui en avait besoin. Et Samantha avait au final besoin de quelqu’un.  

Le voyage eu bel et bien lieu. Il fut cependant de courte durée.
Elles se baignaient alors toutes les deux dans la mer turquoise. Personne ne semblait être présent et les lieux étaient déserts. C’était étrange, car ciel était d’un bleu parfait, sans nuages. Il y aurait dut avoir foule. Les deux jeunes femmes ne parlaient pas, profitant du silence pour méditer sur leur existence. Sammy, c’est comme ça que la surnommait sa seule véritable amie, ferma les yeux, se laissant alors flotter sur le dos, les chauds rayons du soleil caressant sa peau miroitante. Elle se remémora sa famille dont elle n’avait plus aucunes nouvelles depuis plusieurs années. Elle repensa à sa vie, à ce qu’elle aurait pu faire et allait faire de sa vie. Elle n’en s’avait, pour être totalement franche, absolument rien. Pourtant, elle s’en fichait, profitant de chaque petite parcelle de bonheur qui lui était offerte. Elle était libre.

Combien de temps se laissa tel voguer ainsi, elle ne le savait plus. Elle reprit progressivement contact avec la réalité lorsqu’elle eut froid. Elle ouvra les yeux. Le ciel était sombre, menaçant en cet après-midi à peine entamée. Elle avait froid, le soleil se cachant derrière une épaisse couche de nuage. La pluie tomba soudain, aussi surprenante qu’inattendue. Elle sentit le vent glacial souffler dans ses cheveux trempés, une vague de frisson parcourant l’ensemble de son corps. La tempête s’était levée et ne semblait pas vouloir s’arrêter. Au loin, elle aperçut son amie. Elle lui faisait de grand signe lui indiquant de retournée au rivage. Les bourrasques devaient être trop fortes, ou peut-être était la distance, car la voix familière de Béatrice ne lui parvenait pas. Elles allaient se noyées. Elles en étaient certaines.

Pourtant, sans savoir comment. Malgré les vagues qui se déchainaient, malgré le vent qui la poussait au loin, malgré sa fatigue et le froid qui attaquait son corps, elle réussit. Elle sentit le sable sous son corps. Elle se traina, péniblement, rampant à plat ventre sur la terre ferme. À tâtons, elle chercha son sac, ses vêtements. Quelque chose qui lui aurait permis de se réchauffé un peu. Elle ne voyait rien la visibilité trop nulle, pour qu’elle puisse distinguer une simple silhouette. Elle cria plusieurs fois le nom de la jeune femme aux cheveux de feu, mais seule sa voix étouffée se fit entendre.

Après de longues minutes, le voile sombre se dissipa progressivement. Le soleil réapparu aussi dans le ciel qu’au moment où il avait disparu. Ça, c’était étrange. Pas aussi étrange que le paysage qui avait complètement changé. Elle était morte, c’était la seule explication logique. Elle n’avait pas rejoint le rivage, elle s’était certainement noyée. Elle se pinça le bras. Aïe. Non, elle avait encore mal. Elle ne comprenait pas. Ne comprit pas non plus le moment où des hommes à moitié bête vinrent à sa rencontre. Ne sut quoi faire quand on lui demanda de n’offrir aucune résistance. Ne comprit aucun des mots qui sortaient de leur bouche, trop hébétée pour comprendre quoi que ce soit. Béatrice n’était nulle part. Elle suivit ses guides, à défaut de ne pas savoir comment les appeler. Le regard bas, dans le vague, son cerveau cherchant une explication rationnel à tout ceci. Car si elle avait mal, elle ne pouvait être morte. Ne pouvait pas être inconsciente non plus.

Elle se retrouva dans un établissement inconnu, enfin tout lui était inconnu. Elle comprit la gravité de la situation quand on l’enferma dans une cage comme une criminelle. Comme un animal, un animal qui n’était pas seul dans cette trop petite cage. Elle aurait certainement mieux fait d’écouter.
Code par Nyan-cat sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Libres
Messages : 28
MessageSujet: Re: Samantha J. Collins [Terminée]   Lun 28 Aoû - 23:21

Bienvenu ! Bon courage pour finir ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 58
MessageSujet: Re: Samantha J. Collins [Terminée]   Lun 28 Aoû - 23:25

Bienvenue par'minou mademoiselle ! ♥ Courage pour finir ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesterresdeshandalar.forumactif.com
avatar
Humains Neutres
Messages : 11
Localisation : Marché des esclaves
MessageSujet: Re: Samantha J. Collins [Terminée]   Lun 28 Aoû - 23:35

Merci à vous deux pour les mots de bienvenu ! Je vous préviens lorsque c'est terminée Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hybrides Mauvais
Messages : 49
Localisation : Partout et nulle part à la fois
MessageSujet: Re: Samantha J. Collins [Terminée]   Lun 28 Aoû - 23:38

Bienvenue ~ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Humains Neutres
Messages : 11
Localisation : Marché des esclaves
MessageSujet: Re: Samantha J. Collins [Terminée]   Mar 29 Aoû - 3:58

Merci Wink

Ma fiche est à présent terminée ! (Désolé, c'est loin d'être ma meilleure présentation... ^^' )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 58
MessageSujet: Re: Samantha J. Collins [Terminée]   Mar 29 Aoû - 15:12



PNJ APPROVED !



Félicitation !



Eh bien moi j'ai beaucoup aimée cette fiche ! Elle était agréable et fluide à lire, je l'ai fais d'une seule traite :3 J'ai hâte de voir comment va évoluer cette petite demoiselle ♥ Tu es donc validée !


Tu peux à présent :

* Recenser ton avatar [Obligatoire] - Ici
* Recenser ton animal si tu es un hybride [Obligatoire] - Ici
* Faire une demande de Maître ou d'Esclaves - Ici
* Faire une demande de Logement - Ici
* Faire une demande de Rp's - Ici
* Créer ta fiche de lien/suivit de Rp - Ici


Je te souhaite bon jeu parmi nous ! ♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesterresdeshandalar.forumactif.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Samantha J. Collins [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Samantha J. Collins [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Shandalar :: Au commencement :: Gestion des personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: